Dans son numéro de mi-Juillet (du 14 au 20), le magazine hebdomadaire TimeOut London propose dans sa rubrique voyages (« Travel », p. 45) un article sur Lyon. Voyons comment est perçue l’ancienne Capitale des Gaules depuis l’île Britannique.

Les week-ends des Londoniens

L’article sur Lyon commence par parler de… Paris. Rien de surprenant en fait, puisque les Londoniens ont visiblement l’habitude de passer des week-ends dans la capitale de leurs plus proches voisins. Le TimeOut propose alors à ces week-enders une deuxième destination française. Et la comparaison avec Paris s’arrête là, puisque par la suite l’article s’attache à décrire les spécificités de Lyon.

Zoom sur deux quartiers

L’article est cours, et ne perd donc pas de temps en bavardages : le tour de Lyon est rapide, deux quartiers sont cités.
Le Vieux Lyon, avec les traboules, les Canuts (ouvriers de la soie à Lyon), et une incitation à se balader dans les rues pour admirer l’architecture.
Deuxième quartier à visiter : Montplaisir, principalement pour l’Institut Lumière, là où le cinéma a été inventé.

La gastronomie

Si le restaurant de Paul Bocuse ouvre sans surprise la rubrique « Food & Drink », on y trouve aussi un descriptif des bouchons lyonnais. L’article fait également la part belle aux marchés (celui du quai Saint Antoine et celui des Halles notamment) qui permettent de « plonger au coeur de la tradition culinaire » (« get right to the heart of the culinary tradition »).

Les évènements et festivals

TimeOut liste 4 évènements se déroulant à Lyon : le Festival Lumières, la fête des Lumières, les Nuits de Fourvières et la fête du Beaujolais Nouveau.

Conclusion

Cet article est court, mais dense : on a en quelques lignes de quoi organiser le week-end. TimeOut semble en tout cas avoir une bonne impression de Lyon : la ville a suffisamment de charmes pour exister par elle-même, avec un beau centre-ville et plus de 1800 endroits où manger. L’article note même la qualité du métro : calme et efficace.