La ville de Saint-Etienne, fortement touchée par la crise industrielle des années 70-80, a développé une nouvelle identité autour du design. Ce week-end se termine la 8éme édition de la biennale qui incarne ce renouveau. C’est l’occasion pour tendance ville de revenir sur cet événement, et d’aborder la relation entre la ville et le design.

Des objets dans la ville

Partout dans les rues, de nombreux objets ponctuent l’expérience du citadin : bancs, abris de bus, panneaux publicitaires, etc. Le design peut leur donner à la fois un caractère esthétique et une utilité renforcée. L’exposition stéphanoise en montre un certain nombre d’exemples, comme le conteneur à déchets Noé, sur la photo ci-dessous, qui participe à donner une nouvelle image aux poubelles et au recyclage (Design : Avant-Première / Neos innovation).

le conteneur à déchets Noé

Le conteneur à déchets Noé

Le design comme évolution de la ville

Au-delà du mobilier urbain, le design interroge aussi les modes de vie. L’exemple de la mobilité est intéressant : sans aller jusqu’à la « smart city », le projet Cristal montre que l’on peut inventer de nouveaux modes de déplacements. Voici en photo la maquette de ces petites autos qui peuvent s’emboîter pour faire un bus (Design : Haiku Design / LOHR industrie).

le projet Cristal

Le projet Cristal

Ces véhicules, situés entre la voiture particulière et le transport collectif, permettent de répondre à la fois aux besoins des utilisateurs et aux impératifs de durabilité. Cet exemple montre la plus-value du design : l’analyse des usages et l’innovation dans l’ergonomie. Dans un autre registre, les Urban Farm Units de Damien Chivialle peuvent aider à faire entrer l’agriculture dans la ville.

Urban Farm Units

Urban Farm Units

Ces potagers préfabriqués et autorégulés prennent en effet très peu de place. De la taille d’une place de parking, ils s’intègrent à l’espace public et on les trouve notamment à Lisbonne ou Zurich.

Une balade « design »

Finissons ce tour d’horizon par le Parcours de Jeu organisé par la Cartonnerie. Il s’agit d’une balade urbaine qui permet de découvrir Saint-Etienne ponctuée de détails insolites, comme ce pot de fleurs qui s’attache autour d’un garde-corps.

Un pot de fleur attachant

Un pot de fleur attachant

On y trouve aussi un jeu de piste littéraire, un mur de petites annonces, etc. Le design est donc partout, et la biennale stéphanoise participe à le rendre accessible.