Agriculture urbaine et action citoyenne : quel rapport ?

Les initiatives citoyennes fleurissent, en France et dans le monde. Monnaies locales, épiceries solidaires, zones autogérées : les citoyens prennent leurs territoires en main. Or, dans de nombreux cas, ces actions sont liées à l’agriculture, telles les AMAP, consistant à être solidaire d’un exploitant agricole en lui versant un revenu régulier en échange d’une partie de sa production. Si les AMAP visent surtout à mettre en valeur les circuits courts péri-urbains, d’autres exemples sont plus liés à la ville. Certains ont déjà été évoqués dans ce blog, comme la Green Guerilla, ou comme ces habitants qui reprennent la main sur leurs villes en crise (voir en détail dans cet article).

D’où vient le lien entre l’agriculture et l’action citoyenne ? Une tentative d’explication relève du besoin de (ré-)appropriation de l’espace public par la population : les habitants ne pouvant agir dans le cadre des projets urbains, ils utilisent les espaces jardinés – notamment en ville – pour faire valoir leur droit de participation. A travers quelques exemples, nous allons détailler ce point de vue. Continuer la lecture de « Agriculture urbaine et action citoyenne : quel rapport ? »

Quand l’agriculture sauve la ville

Si à l’origine l’agriculture était liée à la ville (les champs s’étendant au delà des murailles), le lien entre les mondes urbain et agricole se sont peu à peu distendus. L’avènement des mégapoles, la globalisation de l’économie et le développement des transports ont en effet permis (provoqué ?) une mondialisation de l’agriculture.
Mais le local revient en force : crise du modèle économique actuel et nécessité d’un mode de vie durable rendent de plus en plus séduisants les circuits courts. Plus encore, l’agriculture urbaine devient dans certains cas une composante forte de la ville. Quelques exemples. Continuer la lecture de « Quand l’agriculture sauve la ville »

A New-York, les légumes poussent comme les buildings

New York est une ville étonnante. Sa capacité d’adaptation et sa réactivité en font un endroit toujours en évolution. La dernière nouveauté en date ? Sa « mise au vert » : la Grosse Pomme est littéralement devenue un grand potager !
On connaissait déjà la High Line, mais la présence de la nature et de l’agriculture dans la ville ne se limite pas à cela. Continuer la lecture de « A New-York, les légumes poussent comme les buildings »